tirages (64)

On dit habituellement que le proton est formĂ© de trois quarks : deux de type « up » et un de type « down ». La rĂ©alitĂ© est plus complexe. Ces quarks sont reliĂ©s par des gluons qui assurent la stabilitĂ© de l’édifice. Dans un proton, qui a Ă©tĂ© accĂ©lĂ©rĂ© Ă  une grande Ă©nergie, celle-ci se rĂ©partit sur les diffĂ©rents constituants qui en vĂ©hiculent chacun une partie. Environ la moitiĂ© de cette Ă©nergie est transportĂ©e par les gluons, le reste est emportĂ© par les quarks et les antiquarks ; ces derniers n’en transportant que quelques pourcents comme nous l’indiquons sur le schĂ©ma suivant.

Contenu en quarks, antiquarks et gluons d’un proton (les chiffres entre parenthèses correspondent au contenu d’un antiproton).

Afin de dĂ©marrer, par exemple, une collision entre deux protons, il faut tirer au hasard et pour chacun d’eux, la particule Ă©lĂ©mentaire qui va entrer en collision.

On tire ensuite la couleur de ces particules. Pour les quarks et les antiquarks, une seule couleur suffit. Pour les gluons, on tire deux couleurs.