Le saut (64)

Cette pratique a été expliquer pour le jeu à 32 cartes lorsque la particule transmettant l’interaction est le Z0, le photon ou le boson H. En effet, dans ce cas, la nature des particules élémentaires qui interagissent avec cette force  n’est pas modifiée par l’interaction.

Cette technique s’applique également lorsque la force est le gluon des « 3-couleurs » qui peut agir indifféremment par les couleurs rouge, bleue ou verte, mais sans les modifier. La carte avec laquelle ce gluon interagit est ainsi inchangée.

Exemple de l’action du gluon des « 3-couleurs » sur le quark « down-rouge ». En 1) le gluon interagit par sa paire « rouge-rouge » mais ne change pas la nature ni la couleur du quark initial. Il suffit donc de déplacer ce quark de l’état initial à l’état final, résultant de l’interaction (étape 2).

Un résultat similaire est obtenu avec un antiquark ou bien un autre gluon.