famille (quark poker)

3_familles

Les trois familles de constituants de la matière. Les deux dernières sont des répliques de la première, formées d’éléments plus lourds mais ayant les mêmes manières d’interagir avec les trois forces. Ceci apparait par la présence des mêmes couleurs et des mêmes symboles sur les cartes situées à la même position dans chaque famille. On remarque aussi que si quarks (colorés) et leptons (gris) ont un comportement différent vis-à-vis de l’interaction forte, ils interagissent de façon similaire par la force faible ou électromagnétique.

 

Les 12 constituants de la matière sont regroupés en 3 familles. Chacune contient deux quarks (de charge électrique 2/3 et -1/3) et deux leptons (de charge électrique 0 et -1).

La manière dont les quarks et les leptons interagissent par interaction électromagnétique ou faible est indiquée par les symboles « crochet » et « filet » qui généralisent la notion de charge électrique. Cette représentation a aussi l’avantage d’illustrer que:

  • l’on ait pu « unifier » l’interaction faible et l’interaction électromagnétique (on parle d’interaction « électro-faible »);
  • quarks et leptons ont un comportement « similaire » vis à vis de cette interaction.

Dans chaque famille, les deux quarks apparaissent sous trois états de couleur.

Le nom de chaque famille est indiqué en haut et à droite des cartes. Ces noms sont de notre invention, contrairement aux noms des constituants, indiqués en haut à gauche, qui ont une origine historique. La famille « Plume » contient les constituants les plus légers, « Sumo » contient les plus lourds et « Adams » ceux de masses intermédiaires.

On peut considérer que les différentes familles sont des répliques de celle qui contient les éléments les plus légers puisque lorsque l’on passe d’une famille à l’autre seule change la masse des membres de la famille.

Il existe aussi trois antifamilles formées des antiparticules des familles précédentes; nous les avons appelées « Meplu », « Smada » et « Mosu » afin de rappeler que le passage entre particule et antiparticule s’obtient en changeant le signe des charges (tout en conservant la masse et la durée de vie).